top of page
wix_degrade.png
wix_picto_environnement.png

environnement

PARC NATUREL RÉGIONAL DU DOUBS HORLOGER

Logo-ecosysteme-architecture-BFC.png

DIRIGEANT(E)(S) :

Yannick NANCY
Chargée de mission architecture et paysage : Chloé PERSONENI (poste doublé avec chargée de mission
urbanisme et aménagement durable : Tania JALOCHA)

ADRESSE POSTALE :

18 Rue du Couvent 25 210, Les Fontenelles, France

TÉLÉPHONE :

03 81 68 53 32

MAIL :

SITE INTERNET :

logo PNR Doubs

RAYONNEMENT :

Régional

Officiellement classé par décret le 4 septembre 2021, le Parc naturel régional du Doubs Horloger est à la fois un projet concerté de territoire, un réservoir de biodiversité, une source d’innovation et une entité géographique. Situé à l’est du département du Doubs, transfrontalier avec la Suisse et réunissant 94 communes, il est le 4èmeParc naturel régional de Bourgogne Franche-Comté.

Le territoire du Parc est riche de ses caractéristiques et son patrimoine naturel, culturel, paysager, agricole et immatériel. Des vallées boisées des rivières du Doubs et du Dessoubre, aux plateaux dégagés de Sancey-Belleherbe, du Val de Vennes, de Maîche et du Russey, en passant par le Val de Morteau : le Parc naturel régional du Doubs Horloger jouit d’une importante variété de paysages et reliefs karstiques sculptés par le temps et façonnés par ses habitants.

Le patrimoine architectural du territoire est marqué par le climat montagnard, les ressources locales disponibles et les activités humaines présentes depuis des siècles : production laitière en agriculture, tradition horlogère, activités industrielles en bord de rivières, édifices religieux, maisons bourgeoises, activités transfrontalières. Les imposantes fermes à tuyé sont les principaux emblèmes de l’architecture agricole, et on trouve également de nombreux bâtiments qui abritaient anciennement des ateliers d’horlogerie, des anciennes cabanes de douaniers, du petit patrimoine lié à l’eau…

Au fil du temps, les manières de construire se sont adaptées aux usages et aux évolutions techniques. Aujourd’hui, en raison de sa proximité avec la frontière suisse, le territoire subit une importante pression foncière et les nouvelles constructions sont souvent standardisées, déconnectées de l’environnement et des conditions climatiques dans lesquelles elles sont implantées.

Face aux enjeux et problématiques liés à ces sujets, le Parc a pour mission de promouvoir une architecture de qualité, entre tradition et modernité, et de valoriser et protéger le patrimoine bâti en respectant et en prenant en compte les techniques traditionnelles, pour la rénovation ou la construction neuve. Son rôle est de sensibiliser les élus, acteurs et habitants à une architecture plus respectueuse des éléments identitaires du patrimoine bâti, et d’apporter conseil et assistance pour la rénovation respectueuse du patrimoine bâti et pour les nouvelles constructions.

bottom of page